Les produits pour un ménage écolo, sain et naturel

Après la friture sans huile, les protéines végétales, les mocktails ou encore les fleurs notamment, la pratique alimentaire tend à évoluer ces dernières années et les consommateurs prônent de plus en plus un nouveau mode de consommation dans la veine du locavorisme. Et, dans cette quête du bien-être, la tendance healthy c’est certes emparée de nos assiettes, mais aussi de nos placards dédiés à l’entretien de l’habitation

Les indispensables pour mettre au vert le ménage

À y regarder de plus près, la composition exacte des produits ménagers manque de transparence. Sans doute parce que la liste des tensioactifs synthétiques, des additifs, des parfums chimiques et allergisants sans compter les composés irritants pointés du doigt par le magazine « 60 millions de consommateurs » suffisent pour prendre conscience que les produits mis en avant dans les réclames présentent un impact négatif sur l’environnement, mais aussi sur la santé. Dès lors, une seule décision s’impose : celle de faire le ménage de manière écologique, simple et la plus naturelle possible. Bref, comme à l’époque de nos grands-parents ! D’autant, que la gamme de produits « comme avant » sont bio et s’avèrent à l’usage, bien plus économique. Gros plan sur les produits d’entretien alternatifs, bons pour la planète, bons pour la santé et bons pour le porte-monnaie.

Le savon noir, de Marseille et d'Alep

Le savon noir, le savon de Marseille ou encore le savon d’Alep sont des nettoyants, des détachants et des dégraissants parfaits. D’origines végétales, obtenues par saponification traditionnelle, ces savons sont à la base de produit vaisselle, de nettoyant multiusage, mais aussi de lessive maison. D’autant, qu’il suffit de dissoudre cinquante grammes par litre d’eau de paillettes de savon pour obtenir une lessive liquide par exemple. Biodégradables, ils ne sont ni allergisants ni irritants et laissent une bonne odeur sur le linge et dans l’air ambiant de la maison.

Le bicarbonate de soude

Le bicarbonate de soude est par excellence LE produit d’entretien pour tout le logis. Dégraissant, nettoyant, détachant, blanchissant doux, anti-odeur, adoucisseur de l’eau, fongistatique et abrasif, il est indispensable pour nettoyer et récurer les éléments de la cuisine, pour laver les sols, pour mener à bien les petits travaux de la maison – enlever le papier peint, décaper les peintures ou les vernis par exemple – mais aussi pour détacher le linge et désodoriser le réfrigérateur par exemple. Obtenu à partir de matières premières renouvelables, il n’est absolument pas nocif ni pour l’environnement ni pour la santé. Et pour cause, une pincée de bicarbonate de soude dans l’eau de cuisson des légumes de la famille des choux permet de réduire les flatulences. Seule contre-indication, le bicarbonate de soude est à proscrire sur les surfaces en aluminium et les surfaces cirées.

Le citron et le vinaigre blanc

Autres incontournables, le citron et le vinaigre blanc. Ils sont efficaces pour détartrer et faire briller les robinetteries, les appareils ménagers, les surfaces carrelées, l’inox ainsi que toutes les surfaces vitrées. En parallèle, leur utilisation permet d’enlever la rouille des objets métalliques, mais aussi les taches de rouille, de quoi redonner une seconde vie aux outils de jardin notamment. 

Et, pour finir …

Et, pour celles et ceux qui souhaitent se passer de la javel, rien de tel que l’huile essentielle de thym. Moins irritante et agressive pour les voies respiratoires et les yeux, elle est très efficace pour tuer les bactéries. Pour cela, il suffit de remplir un seau d’eau et d’y diluer trois gouttes d’huile essentielle de thym et une demi-cuillère à soupe de vinaigre blanc. Pou redonner de la brillance et nourrir les éléments en bois, mieux vaut utiliser l’huile de lin ou la cire d’abeille. Et pour en finir radicalement avec les produits chimiques, rien de tel que les huiles essentielles de citronnelle, d’eucalyptus, de menthe ou encore d’arbre à thé pour chasser les acariens et désodoriser chaque pièce d’une douce odeur sans les polluer d’avantages. En effet, l’air intérieur peut être jusqu’à cinq fois plus pollué que l’air extérieur !

yassmine

About the Author

yassmine

Leave a Comment:

All fields with “*” are required

Leave a Comment:

All fields with “*” are required